Vebego foundation
De laveur de vitres à spécialiste polyvalent des façades
Durabilité

Balanz Facilitair, exemple à suivre de la Loi de participation

Un grand intérêt pour l'exécution privée de l'objectif public

Balanz Facilitair va bien ! Le prestataire de services facilitaires (anciennement Licom Schoon), racheté entièrement par Vebego au 1er décembre 2012, réalise des beaux chiffres en 2013. Comme ce rachat fut à l'origine de la première entreprise possédant le statut « d’emploi protégé », l'entreprise s'est trouvée sous les feux des projecteurs des politiques nationaux et des entreprises.

Paper for Paper

Balanz Facilitair s'est joint à De Graaf Security et Tork pour réaliser le concept Paper for Paper dans la commune de Heerlen. Paper for Paper est un processus de recyclage durable qui transforme le papier, collecté dans les bureaux de la commune, en papier toilette. Cette initiative économise la coupe de 364 arbres par an. En outre, pour chaque tonne de papier collectée, les Eaux et Forêts plantent de nouveaux arbres (36 par an) dans la « forêt Balanz ». Le papier provenant des bureaux, transformé en papier toilette, est alors acheté par la commune de Heerlen.

Il s'agit donc un cercle vertueux

Balanz Facilitair plaît aux politiciens parce que l'entreprise est un exemple parfait de la Loi de participation par laquelle le gouvernement souhaite donner du travail aux personnes touchant de l'aide sociale ou aux personnes en incapacité de travail partielle. Le gouvernement a trouvé des employeurs prêts à fournir un emploi à 100 000 personnes. Et le gouvernement lui-même est l'instigateur de 25 000 emplois supplémentaires. « Balanz Facilitair est en fait un pionnier », nous explique Ben Theeuwen, directeur de Balanz Facilitair. « Avant le rachat, nous aidions principalement les collaborateurs éligibles à un emploi protégé. Maintenant les jeunes allocataires et chômeurs de longue durée trouvent également un emploi grâce à nous. Le nombre de collaborateurs Balanz a progressé l'an dernier, de 675 à 750, dont environ 600 collaborateurs éloignés du marché du travail. »

Le rôle social des communes

« Nous avons réussi à offrir du travail à plus de personnes, car nous avons attiré un grand nombre de nouveaux clients en 2013, et nous avons su conserver de grands comptes dans la région où nous sommes actifs. Nous avons remarqué que de plus en plus de communes sont ouvertes à nos prestations de service. D'une part, parce qu'elles sont obligées de dépenser l'argent public avec bon sens du fait de leur responsabilité politique, et d'autre part parce qu'elles voient que nos services ne sont certainement pas inférieurs à ceux d'une entreprise de nettoyage normale. De plus, elles jouent parfaitement leur rôle social avec Balanz Facilitair. »

Partenariat avec Vixia

Grâce au contrat de collaboration signé le 1er avril 2013 avec la société de formation/travail Vixia de Sittard, Theeuwen s'attend à poursuivre sa croissance. « Grâce au partenariat noué avec Vixia, nous pouvons maintenant élargir notre prestation de services dans la région Sittard-Geleen. Cette région a encore un potentiel énorme pour Balanz Facilitair : des communes, des établissements scolaires et des sociétés de construction de logements attendent ses services. Ces opportunités nous permettent d'aider encore davantage le gouvernement à trouver un emploi aux collaborateurs éloignés du marché du travail. »

Résultat social

Theeuwen aborde l'année avec une forte motivation. Et ce n'est pas le seul cas. Chez les collaborateurs aussi la motivation est à nouveau au beau fixe. « La liquidation judiciaire de l'entreprise mère de Licom Schoon ne nous a pas laissés indifférents. Avec le rachat, un chapitre incertain s'est refermé et nous démarrons tous du bon pied. L'ambiance au sein de l'entreprise a changé également. Nous avons plus la sensation d'appartenir à une famille. C'est une réussite sociale incontestable ! »

 

Haut de page