De laveur de vitres à spécialiste polyvalent des façades
L'achat durable s'amortit très largement
Durabilité

Connaître les valeurs auxquelles les employés sont attachés

Un travail enrichissant

Pourquoi un néerlandais moyen se lève-t-il tous les jours pour aller à son travail ? Pour un bon salaire, des vacances ou une belle voiture ? Le directeur RH Corporate de Vebego, Henk Pinckers, pense que ce n'est pas tout : « Les gens recherchent également un travail utile et enrichissant. »

La stratégie Close to You 2016 de Vebego formule explicitement l'ambition d'offrir « un emploi enrichissant à 40 000 personnes ». Pinckers : « Nous souhaitons motiver les collègues pour qu'ils viennent au travail avec le sourire. Ce n'est pas seulement agréable pour le collaborateur lui-même. Les donneurs d'ordres profitent également de collaborateurs qui aiment leur travail. Ces personnes se sentent plus impliquées, font moins d'erreurs, sont moins souvent malades, et restent en poste chez nous plus longtemps. L'employeur peut ainsi continuer à investir dans le développement des collaborateurs ou dans l'organisation. »

 

Qu'est-ce qui rend le travail enrichissant ?

« Pour comprendre ce qu'est un travail enrichissant, vous devez d'abord étudier structurellement les facteurs qui s'y rattachent », soutient la directrice RSE, Annette van Waning. Nous avons donc lancé une enquête avec MVO Nederland pour trouver le secret qui se cache derrière un travail enrichissant. « L'enquête s'adresse en premier lieu à nos entreprises dans le secteur du nettoyage. Elle se compose d'une analyse de notre stratégie, d'une étude de la littérature, et d'entrevues avec des agents de propreté ; le visage que nous montrons au client. Les enquêteurs ont parlé aux agents de propreté de nos entreprises de nettoyage classiques, comme Westerveld et Stoffels Bleijenberg, et de nos entreprises « nouvelle génération », comme Hago Next et Hago Zorg. Tout cela en partant du principe que les collaborateurs des entreprises classiques ressentent le travail différemment des collaborateurs de nos entreprises nouvelle génération. »

Six facteurs de réussite

L'enquête révèle six facteurs de réussite pour un travail enrichissant. Une image positive du métier, l'appréciation de l'encadrement, de bons collègues et les bons moyens et matériels pour pouvoir bien faire son travail jouent, entre autres, un rôle important à cet égard. Van Waning : « Un résultat qui est loin d'être surprenant. Mais ce n'est qu'une fois les facteurs clairement définis que l'on peut entreprendre les démarches qui s'imposent. Le prochain défi est de développer un instrument permettant aux entreprises de nettoyage d'étudier leurs performances sur ces six facteurs. S'il s'avère qu'une entreprise marque un quatre sur le facteur « développement de savoir-faire », les responsables sauront exactement ce qui leur reste à faire pour améliorer leur résultat dans ce domaine. De cette manière, on peut intervenir de manière ciblée et étayée afin d'améliorer le rôle d'employeur. »

Continuité

« L'offre ambitionnée et effective d'un emploi enrichissant est d'ailleurs quelque chose que nous avons toujours réalisé depuis notre création en 1943 », résume Pinckers pour terminer. « L'essence d'une entreprise familiale est que la génération actuelle souhaite transmettre une entreprise encore meilleure à la génération suivante. Ce que nous faisons, c'est uniquement rendre cet aspect plus évident. Parce que notre époque l'exige. Mais aussi parce que nous recherchons des partenaires qui croient en notre approche. Des personnes qui soient prêtes à payer un peu plus, si cela signifie que nos collaborateurs aiment travailler chez nous. Avec la garantie que nous formons suffisamment nos collègues. Que nous tenons nos promesses et offrons de la transparence à ce sujet. Si nos emplois enrichissants nous permettent d'influencer le marché de telle sorte que les donneurs d'ordres se pressent à notre porte pour notre qualité, nous, les donneurs d'ordres et la société elle-même en bénéficions particulièrement. Imaginez l'impact social ! »

SIX facteurs de réussite d'un emploi enrichissant

1. De bonnes conditions annexes

Dans le nettoyage, de bons matériels, accessoires, horaires de travail et autres « conditions annexes » sont très importants pour effectuer un travail de qualité et avec plaisir. Ces conditions semblent avoir une grande influence dans le plaisir qu'on prend à faire son travail.

2. Savoir pourquoi on fait ce travail

Pour ressentir le travail comme enrichissant, il est important de savoir pourquoi on le fait. Certains collaborateurs de nettoyage en ont une image claire, d'autres non.

3. Une attention et une implication « visant haut »

Les collaborateurs qui trouvent leur travail enrichissant ressentent souvent de la satisfaction. Ils sont conscients que leurs activités quotidiennes font partie d'un objectif supérieur (de l'organisation). Grâce à cette attention et cette implication dans l'objectif, les collaborateurs se sentent plus impliqués, et vont au travail avec plaisir.

4. Développement de leur savoir-faire

Il découle clairement des ouvrages et des entrevues que le fait de pouvoir, et d'avoir le droit, d'interpréter son métier, accroît grandement la valeur du travail. Dans ce domaine, le rôle de l'encadrement, la formation et le développement sont très importants.

5. Attention, implication et compliments du client

Un aspect marquant du nettoyage est le fait que les collaborateurs travaillent toujours sur site chez le client. Le contact avec le client et l'appréciation que ce dernier montre envers les collaborateurs, ainsi que l'implication ressentie, ont une influence sur la signification donnée au travail. Les entrevues nous apprennent qu'il s'agit souvent de petites choses, comme de l'attention, l'échange de quelques mots ou un compliment.

6. Une collaboration agréable

Les ouvrages et les entrevues indiquent clairement que les relations que l'on noue avec ses collègues directs et les autres personnes au travail participent également à la signification donnée au travail. Une bonne collaboration, des éclats de rire et de la joie au travail sont importants aux yeux des collaborateurs.

Dilemme : La durabilité à une époque économiquement difficile

La durabilité peut facilement devenir un « sous-produit » lorsque la pression sur l'activité devient trop importante. Par contre, nous voyons que les clients recherchent de plus en plus des solutions et une organisation durables. Nos entreprises ne désirent donc pas passer à côté de ce thème.

En 2010, Vebego a ainsi indiqué qu'elle voulait se concentrer principalement sur les aspects « Personnes » de la durabilité. Pour Vebego, l'humain, et son développement, représente 90 % du sens de la durabilité. Le credo des ressources humaines est qu'un travail enrichissant pour plus de 40 000 personnes n'est pas vain. En mettant la priorité sur l'humain, nous rapprochons automatiquement le thème durabilité de l'entreprise, ce qui augmente sa pertinence.

Le résultat de ces efforts est que nos entreprises obtiennent de bons scores sur les échelles RSE (niveau 3 et 4), et font réellement attention à l'humain et à son développement. La remise du 1 000e diplôme du cours de langue néerlandaise par Hago Zorg en est une belle preuve. Cela montre également que les services supplémentaires que nous offrons rendent les collaborateurs plus efficaces dans leur travail. Ce n'est pas que l'humain qui avance, mais également Vebego en tant qu'organisation.

 

Haut de page